Ateliers précongrès

(Pour plus d’information concernant les itinéraires, voir Les lieux.)

 

« Les mots des livres »

Atelier sur la terminologie par-delà les barrières linguistiques

Les membres de SHARP savent à quel point la langue et la traduction ont fait l’objet d’une attention considérable lors des récentes conférences. L’internationalisation constitue un défi  de taille pour SHARP, tout comme les enjeux linguistiques qui viennent influencer les recherches de ses membres – non seulement du point de vue de la circulation et de la réception des textes, mais aussi du processus de recherche lui-même. Qui n’a jamais été confronté à un problème de traduction? SHARP regroupe des chercheurs qui étudient l’auctorialité, mais savent-ils tous que les termes « droit d’auteur » et « copyright » ne sont pas parfaitement équivalents? Et qu’en est-il du terme italien frontespizio, qui désigne la page titre? Même les traducteurs professionnels confondent ce terme avec ses faux-amis frontispice (français)/ frontispiece (anglais)/ frontispicio (espagnol). La langue latine est à l’origine de cette méprise, tout comme elle sert d’assise à la terminologie de la bibliographie, indispensable à l’étude des  livres anciens et de l’imprimerie au temps de la Renaissance.

Les participants auront la chance de travailler avec des spécialistes de la terminologie de l’histoire du livre en langue latine/italienne et dans les langues officielles de la conférence : le français et l’anglais, tant du début que de la fin de l’époque moderne, seront pris en considération. L’atelier permettra de solliciter les opinions des spécialistes du domaine et inclura des exercices pour tous les participants. L’atelier s’adresse à tous les membres de SHARP, aussi bien les étudiants du premier cycle et des cycles supérieurs que les chercheurs expérimentés, ou en début de carrière, qui souhaitent élargir leur vocabulaire multilingue dans le domaine de l’histoire du livre.

Responsables: Elisa Marazzi, Università degli Studi di Milano; William Kemp, Montréal; Ann Marie Holland, McGill.
Lieu : Université de Sherbrooke, Campus de Longueuil, L1-3655
Date et heure: mardi 7 juillet, 10h – 12h
Nombre de places: maximum 30 places

  • Tarif régulier: 15$ CAD
  • Tarif réduit (étudiants, chercheurs indépendants): gratuit

 

« Comment lire la bibliographie »

Un atelier parrainé par la Société bibliographique du Canada

La bibliographie matérielle, l’étude de la matérialité du livre, est une méthode de recherche formatrice sur l’histoire du livre. Quatre experts du domaine de la bibliographie canadienne animeront cet atelier où seront présentées des notions fondamentales de cette discipline : type de caractères, transcription en « quasi-facsimilé », collation, reliure, édition, livraison et état. Les diverses branches de la bibliographie – énumérative, analytique, textuelle – seront présentées aux participants. Ces derniers acquerront des compétences de base en littératie bibliographique qui leur permettront de comprendre les innombrables recherches menées dans le domaine de la bibliographie. Les participants sont invités à lire l’article suivant avant l’atelier : G. Thomas Tanselle. « A Sample Bibliographical Description with Commentary », Studies in Bibliography vol. 40, 1987, p. 1-30 (Disponible dans JSTOR.)

Responsables : Patricia Lockhart Fleming, University of Toronto; Sandra Alston, University of Toronto; Greta Golick, University of Toronto; Carl Spadoni, McMaster University
Lieu : Arts Building, salle 145, McGill University
Date et heure : mardi 7 juillet, 8h45 – 11h15
Nombre de places: maximum 50 places

  • Tarif régulier: 15$ CAD
  • Tarif réduit (étudiants, chercheurs indépendants): gratuit

 

« Les collections spéciales, sur mesure »

Atelier et visite guidée organisés par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) 

Réservés aux étudiants

La première partie de l’activité prendra la forme d’un atelier dans la salle d’animation avec un bibliothécaire qui commentera une vingtaine d’ouvrages issus des dix collections spéciales de BAnQ : affiches, cartes postales, cartes géographiques, estampes, iconographie documentaire, livres anciens, livres d’artistes et ouvrages de bibliophilie, programmes de spectacles, reliures d’art et reproductions d’œuvres d’art. Les documents sélectionnés sont en lien avec le thème du congrès SHARP 2015.

La deuxième partie consistera en une visite de l’édifice, notamment les réserves, où sont conservées les précieuses collections, ainsi que les espaces de numérisation. Enfin, les étudiants pourront visiter l’exposition permanente Mémoire de papier déployée dans le hall d’entrée. Véritable kaléidoscope des techniques d’impression, cette exposition propose un éclairage nouveau sur les fragiles et précieux véhicules de savoir, d’idées et de création que sont les documents imprimés conservés par BAnQ. Affiches, programmes de spectacles, cartes postales, estampes, livres d’artistes, cartes géographiques et imprimés anciens forment un corpus hétéroclite où se côtoient des témoins des débuts de l’imprimerie et des œuvres contemporaines. Aux documents communs et utilitaires se mêlent des œuvres d’art ou de science qui démontrent que l’univers de l’impression, tout comme les collections de BAnQ, a largement dépassé les frontières du livre.

Responsable : Jean-Bruno Giard
Lieu : BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie (2275, rue Holt, Montréal)
Date et heure : mardi 7 juillet, de 10 h à 12 h
Nombre de participants : au plus 25

  • Gratuit